Corps

Région Cranienne

Harmonie avec la taille du chien et avec les dimensions de la région faciale. Chez le mâle plus large que chez la femelle, mais dans les deux sexes, la largeur du crâne reste dans une bonne proportion avec la longueur de la tête. Front avec sillon médian. Protubérance occipitale peu à modérément développée. A l’arrière des yeux, l’arcade zygomatique est bien visible. Stop: Très peu marqué.

Région Faciale

Nez – truffe grande, surplombant la mâchoire inférieure, de couleur chair-foncé, vers l’arrière tirant graduellement sur le gris.

Museau – long, et en particulier chez les mâles, puissant ; vu de profil, le museau donne l’impression d’être presque carré. La partie de la mâchoire qui porte les canines et celle qui porte les carnassières sont d’une même puissance. Chanfrein rectiligne, souvent légèrement busqué, jamais concave. Lèvres : Moyennement couvrantes, de même couleur chair que le palais. Repli labial peu marqué.

Mâchoires/dents –  Mâchoires puissantes. Denture complète, régulière et puissante. Articulé en ciseaux.

 Joues – bien musclées et nettement marquées ; tête sèche.

Yeux – de couleur ambre clair à ambre foncé, d’expression intelligente. Les chiots ont des yeux de couleur bleu ciel. Ronds, placés très légèrement en position oblique, les paupières épousent parfaitement la forme du globe oculaire.

Oreilles – larges et assez longues, elles atteignent approximativement la commissure des lèvres. Attachées haut, étroites à leur base, elles sont légèrement arrondies à leur extrémité. Quand le chien est attentif, elles sont légèrement tournées vers l’avant et plissées.

D’aspect et de port noble, sa ligne de dessus est galbée. Musclé, presque cylindrique, pas trop court, sec, il devient plus fort vers les épaules et se fond harmonieusement avec le poitrail.

Ligne du dessus : Du cou galbé, par un garrot bien prononcé, elle atteint le dos qui est relativement long et ferme.

Garrot – bien prononcé.

Dos – ferme et musclé, sans ensellure ; n’est pas surbâti à l’arrière. Un dos un peu long n’est pas un défaut, mais fait partie des caractères spécifiques de la race.

Croupe – bassin long et moyennement oblique.

Poitrine – puissante, mais pas exagérément large ; suffisamment descendue – elle atteint presque le niveau du coude – et suffisamment longue. Bien cintrées sans être en tonneau, les côtes sont longues et la région sternale est bien marquée. Ligne du dessous et ventre : Elle remonte légèrement, mais le ventre n’est pas levretté.

Attachée un peu bas, en dessous de la ligne du dos, plus bas que chez d’autres races comparables, elle est puissante et bien fournie de poils. Quand le chien est au repos, la queue pend ; au travail ou lorsque le chien est attentif, la queue est portée à l’horizontale ou même plus haut.

Membres Antérieurs

Vue d’ensemble : Membres « hauts », secs, droits, parallèles, mais pas trop écartés.

Epaule – longue, oblique, bien appliquée sur la paroi thoracique et bien musclée. Bonne angulation de l’articulation scapulo-humérale.

Bras oblique – suffisamment long, puissant.

Coude dégagé – droit, tourné ni en dedans, ni en dehors.

Avant-bras – long et droit.

Carpe (poignet) – puissant, ferme.

Métacarpe sec – légèrement oblique.

Pieds antérieurs – Puissants, parallèles à l’axe du corps. Doigts bien serrés et cambrés. Les doigts médians, plus longs, sont caractéristiques de la race et ne constituent donc pas un défaut. Ongles de couleur gris clair à gris foncé. Coussinets bien pigmentés, fermes.

Membres Postérieurs

Vue d’ensemble : Membres « hauts », secs et bien musclés. Parallèles, tournés ni en dedans, ni en dehors.

Cuisse – de longueur suffisante, puissante et bien musclée.

Grasset (genou) – puissant et ferme.

Jambe – longue, tendons bien visibles.

Jarret – puissant et ferme.

Métatarse – sec, en position presque verticale.

Pieds postérieurs – puissants avec des doigts bien serrés. Pas d’ergots. Le reste correspond aux pieds antérieurs.

 

Beaucoup d’aisance et d’amplitude dans le mouvement à toutes les allures. Membres antérieurs et postérieurs parallèles. Au galop, foulée longue et rasante. Au trot, le dos reste horizontal. L’amble est indésirable.

Ferme, bien adhérente mais sans excès.

Qualité du poil

Poil ras

Poil de couverture court (mais plus long et plus dense que chez la plupart des autres races de chiens comparables), dru, très épais, bien couché. Sans ou avec peu de sous-poil.

Poil long

Poil de couverture souple et long, avec ou sans souspoil. Lisse ou légèrement ondulé. Poil au point d’attache des oreilles long et bien tombant. A l’extrémité des oreilles, le poil velouté est admis. Longueur du poil sur les côtés de 3 à 5 cm, sous le cou, au poitrail et sur le ventre un peu plus long. Bonne culotte et franges dont la longueur diminue vers le bas. Beau panache à la queue. Espaces interdigitaux poilus. Poil à la tête moins long. Un poil rappelant le poil double avec un poil de couverture de longueur moyenne serré, bien couché, sous-poil fourni et des franges moyennement développées avec culotte se manifeste chez des chiens avec patrimoine héréditaire mixte.

Couleur du poil

Gris argenté, gris brunâtre, gris souris ainsi que toutes les nuances intermédiaires entre ces teintes. La tête et les oreilles sont en général d’une couleur un peu plus claire. Des marques blanches ne sont autorisées que dans une faible mesure au poitrail et aux doigts. Parfois, sur le milieu du dos, il y a une raie foncée plus ou moins marquée dite « raie d’anguille ». Les chiens qui présentent des marques feu rouges à jaunes ne peuvent obtenir en exposition au maximum que le qualificatif « bon ». Des marques feu de couleur brune constituent un défaut grave.

Les commentaires sont fermés.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑