Il n’est pas aussi simple que l’on croit de présenter son chien à une exposition canine. Il y a des règles, des codes, un vocabulaire particulier.

Présenter son chien demande de la préparation, du temps, de la patience selon la nature du chien et de son caractère. Inscrivez votre chien à une exposition quand vous estimerez qu’il est prêt et non pas l’inverse.

Familiarisez vous avec les mots :

  • statique (position immobile du chien)
  • allures (faire courir son chien à côté de soi et du côté gauche)

Apprenez à votre chien à se laisser manipuler, toucher par d’autres personnes que vous. Il doit pouvoir se faire ouvrir la gueule ou tout du moins soulever les babines afin que l’on puisse lui contrôler sa denture. Pour un mâle, il doit se laisser toucher les testicules.

Il est nécessaire aussi que vous l’entrainiez à se faire toiser. Il n’est pas difficile de créer un outil pouvant ressembler à la toise. Car en exposition votre chien sera toujours mesuré.

Ne sous-estimez pas le pouvoir de la friandise. Votre chien sera plus enclin à vous suivre avec une récompense au bout de votre main. De plus, cette récompense vous aide à maintenir votre chien concentré. Il va de soit que la friandise fait partie de son mode d’éducation. Si ce n’était pas le cas, ne le faites surtout pas le jour de l’exposition, la friandise aurait l’effet inverse escompté.

Restez vous-même concentré, ayez un vocabulaire, des gestes rassurant pour votre chien. Si vous voyez que votre chien est en situation de stresse, mettez vous à sa hauteur, à côté ou en face de lui… captez son attention, surtout quand il se fait manipuler par le juge. Touchez le, si nécessaire.

Mettez toujours votre chien entre vous et le juge, car ce jour là, celui qui est juger ce n’est pas vous.

Vous êtes plusieurs à être sur le ring et présenter vos chiens. Veillez à ce que votre chien reste toujours en statique. Les juges n’aime pas que le chien présenté se mette en position assise ou couchée, même quand ce n’est pas son tour.

Sachez aussi que d’une exposition à une autre, d’un pays à un autre, le jugement peut changer. Il peut être « excellent » à une exposition et « Très bon » à une autre. Soit parce que la concurrence est plus rude, soit parce que les exigences du juge sont différentes. Il en va de même pour l’attribution du CACS, du CACIB ou toutes autres récompenses.

Laisser un commentaire

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑