Torsion de l’estomac

Le syndrome de dilatation torsion d’estomac (SDTE) chez le chien est une affection très grave qui découle d’une dilatation soudaine de l’estomac pouvant s’associer à une rotation sur lui-même. Cette maladie nécessite une intervention chirurgicale d’urgence, mais elle peut être prévenue chez le Braque de Weimar par des mesures alimentaires.

L’estomac se remplit de gaz ; si la respiration du chien s’accélère (comme après un effort), il existe alors une poussée pulmonaire sur le foie, puis sur l’estomac qui est secoué de mouvements de balancement.

Cet effet pendulaire entraîne la rupture d’un ligament qui soutient l’estomac et la rate, qui ne sont alors plus maintenus. La rate gonfle, car la circulation du sang n’est plus assurée correctement, et elle entraîne l’estomac dans sa rotation. L’animal a très mal, il se plaint, essaie de vomir, tourne en rond, et le maître peut observer une distension de l’abdomen (abdomen qui gonfle). La prise en charge par un vétérinaire est nécessaire et très urgente, car le décès de l’animal peut survenir très rapidement.

Une décompression d’urgence de l’estomac est nécessaire, puis une fixation chirurgicale de ce dernier sur la paroi abdominale permet d’éviter les récidives. L’opération consiste à ouvrir l’abdomen, à vider l’estomac de son contenu et à le remettre en place. C’est une intervention très délicate en raison de l’état de choc de l’animal.

Le pronostic de la dilatation-torsion d’estomac après une prise en charge médicale lourde et après intervention chirurgicale est de 90%.

  • un repas volumineux avalé de manière gloutonne.

  • un exercice physique suivant immédiatement le repas.

  • l’abreuvement massif au cours du repas : il favorise d’une part le gonflement du contenu gastrique, et d’autre part une surcharge pondérale, souvent douloureuse, entraînant des spasmes du cardia et du pylore.

D’autres causes concernent les spécificités des aliments :

  • les aliments à grand pouvoir d’imbibition, comme les « soupes » gonflant dans l’estomac après abreuvement.

  • les aliments gazogènes, comme les croquettes qui libéreront dans l’estomac l’air qu’elles emprisonnent.

  • les aliments fermentescibles : il s’agit d’aliments riches en sucres ou en céréales très cuites qui fermentent rapidement dans l’estomac.

 

Les mesures de prévention sont fondamentales. Elles consistent à :

  • fractionner les repas, en répartissant la ration quotidienne sur deux ou trois prises.

  • veiller à ce que l’abreuvement se fasse de façon continue sur la journée.

  • choisir des aliments peu volumineux, donc concentrés en énergie, non fermentescibles, et peu susceptibles de gonfler à l’imbibition.

  • maintenir une ambiance calme quand le chien mange, pour éviter la nervosité, l’inquiétude ;

  • ne pas faire faire au chien d’effort ou d’exercice physique violent après le repas (risque de bascule de l’estomac alourdi), attendre au moins 2h.

 

source : wamiz

Les commentaires sont fermés.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑