L’adoption de Moka

Pourquoi un Braque de Weimar ?  Les images du Braque de Weimar parlent d’elles-mêmes et valent mieux qu’un long discours : Il est tout simplement magique, surprenant, déroutant, passionné, sportif. Il est à la fois majestueux et rustique… et ces 2 opposés  se côtoient parfaitement.

J’ai attendu plus de 20 ans avant d’adopter un Braque de Weimar… le temps nécessaire pour fonder une famille, voir grandir mes 3 enfants et murir mon projet.

Bien qu’ayant toujours été entourée de chiens, Moka est mon seul et unique VRAI chien. Le démarrage n’a pas été facile… quand on passe du chat au chien… votre monde bascule subitement. Vous avez à côté de vous un animal totalement dépendant, exigeant du temps, un peu  comme vos enfants, à la seule différence… qu’il le restera toute sa vie.

Le choix de l’élevage a été déterminé tout d’abord par la personnalité de l’éleveur et sa vision de l’élevage. Il était très important que le chiot cédé ne soit pas guidé par l’appât du gain,  mais par son bien-être, la distance géographique et, aussi, par la date d’adoption qui devait correspondre à mon retour définitif en France.

Patricia (Patricia PFAUE – Elevage Phenix Ange de Salm à Grandfontaine) a répondu en tous points à ces critères : une interview en bon et due forme (écrite et par webcam), un élevage familial situé en Alsace, une adoption en juillet.

Je n’ai pas choisi Moka… c’est Patricia qui a déterminé quel chiot pour quel propriétaire. Il était important pour elle de laisser grandir les chiots, de voir émerger leur personnalité et selon les désidératas de chaque propriétaire, de déterminer les binômes.

Voilà comment Moka est arrivée dans ma vie…. par un choix minutieux fait par l’éleveur.

 

Les commentaires sont fermés.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :